Tableau de bord pour trouver une demi-pension


cavalière caressant son cheval

Les lecteurs assidus savent que je sui propriétaire mais ils savent aussi que mon cheval a pris 30 ans en 2019 ! J'ai fait le choix de ne plus le monter et de me contenter de le sortir à pied pour conserver un peu de muscle et surtout le moral. Toutefois j'ai assez vite ressenti l'envie de me remettre à cheval de façon régulière. J'avais surtout envie de progresser. Après avoir fait plusieurs clubs j'ai compris que monter à cheval et apprendre ne me suffisait plus, j'avais envie d'évoluer avec un cheval, j'ai donc décidé de trouver une DP (demi-pension). Et bien ça n'a pas été simple ! Du coup je vous livre quelques petites astuces dans la suite de l'article.


Premiers pas vers l'autonomie

La première chose à se demander c'est : pourquoi vouloir une DP quand on est cavalier ? Pour ma part, je l'ai expliqué en introduction, c'était surtout motivé par une volonté de progresser avec un cheval donné. C'était aussi un moyen de laisser derrière moi les clubs, dans lesquels je n'ai jamais retrouvé ma vision du cheval. C'était finalement l'occasion de travailler avec un cheval qui vivent dans de bonnes conditions (et ça inclus notamment un suivi ostéopathique et dentaire régulier).

Pour les cavaliers qui n'ont pas les moyens ou l'envie de devenir propriétaire c'est un excellent compromis : vous vous occupez d'un cheval comme si c'était le votre et vous pouvez vraiment tisser un lien avec lui. Ça peut donc être une bonne expérience avant de se lancer dans l'acquisition d'un cheval. En effet, avec une demi-pension on gagne en autonomie mais on n'est pas seul et je pense que c'est très bénéfique pour les jeunes cavaliers.



Comment trouver la DP idéale

Se poser les bonnes questions

Une fois la décision prise ce n'est que le début ! Il va maintenant falloir trouver la perle rare, et c'est pas si simple. La demi-pension implique évidemment un cavalier (vous), un cheval et son propriétaire (jusque là ça va), mais ça inclus également une structure (écurie, club, etc.) et éventuellement un coach. Pour que la DP dure dans le temps et se passe bien, il faut considérer tous ces paramètres avant de s'engager. Vérifiez que les infrastructures collent avec ce que vous voulez faire, voyez si vous entendez bien avec le coach/moniteur·rice.

La première chose à faire quand on cherche une demi-pension c'est de borner ses recherches en se posant quelques questions : est-ce que vous vous visez une discipline particulière ? Est-ce que vous préférez un cheval "maître d'école" ou un cheval plus vert ? Est-ce que vous voulez pouvoir sortir en compétition ? A quel niveau ? Quel est votre budget (pensez à compter les cours et les sorties en compétition si vous prévoyez d'en faire) ? Surtout soyez honnête avec vous même sur votre niveau, ça vous évitera de perdre du temps et d'en faire perdre à d'autres.
Ce sont des éléments de base qu'il vaut mieux aborder dès le début. Si vous voulez sortir en CSO, que vous ne le dites pas et qu'après quelques mois vous en exprimez l'envie mais que le propriétaire n'est pas d'accord, ça risque de coincer...
Si vous avez des convictions fortes et que vous voulez absolument un cheval qui vive au pré ou qui soit pieds nus posez la question dès les premiers échanges.

Savoir où chercher

Quand tout est clair dans votre tête et que vous avez fait le bilan de ce que vous voulez et de ce que vous refuserez catégoriquement, il faut se mettre en recherche ! Il existe des catégories spéciales sur les sites de petites annonces comme sur cheval-annonce et il existe même des sites spécialisés comme Fizzy. J'ai déjà fait des recherches sur le premier sans grand résultat et le second impose une inscription avant d'accéder aux annonces, ce qui m'a un peu rebuté.
Du coup je me suis toujours rabattue sur le classique Facebook ! Il y a beaucoup de groupes spécialement destinés aux cavaliers en recherche de DP (c'est souvent regroupé par département ou par région). Si certains mettent des annonces très peu détaillées, d'autres prennent vraiment le temps de détailler leurs annonces et je trouve que c'est super pratique. Après quelques mp on arrive vite à savoir si ça peu coller ou pas, reste à découvrir l'écurie et le cheval.

Planifier un essai

Vous avez bien papoté avec le propriétaire et vous êtes OK sur les termes de la demi-pension (déjà bravo, parfois ça ne va pas aussi loin). Maintenant il faut voir si vous pouvez vous entendre avec le cheval. Prévoyez un essai avec le propriétaire qui en profitera pour vous faire visiter l'écurie, vous expliquer globalement les règles et vous pourrez vous mettre à cheval.
Profitez du pansage pour voir comment le cheval se comporte, est-ce que son tempérament vous plait ? Il est tout à fait courant de demander au proprio de monter avant pour détendre un peu son cheval. Ça vous permettra de le voir bouger et d'observer son fonctionnement.
Une fois à cheval, pas de stress. N'essayez pas de faire des choses très complexes, le but c'est juste de voir si vous pouvez vous entendre et travailler ensemble. Si vous voulez faire du saut régulièrement demandez à sauter un peu pour voir ce que ça donne. Vous pouvez poser des question au propriétaire, il est aussi là pour ça.


Si jamais l'essai devait être concluant voyez avec le propriétaire pour signer un contrat qui vous protégera tous et qui vous permettra de pratiquer votre passion dans la légalité.

Avec mon œil de proprio

Pour vous guider un peu je vais récapituler ce qui, selon moi, serait bloquant ou au contraire ce qui me mettrait en confiance lors d'un essai. On l'oublie parfois mais dans une demi-pension, le propriétaire confie son cheval (et souvent son matériel) à un inconnu. Il faut donc le rassurer et lui montrer qu'on est autonome et capable de bien s'en occuper.


 Les petits +
 Les gros -
Le cavalier qui apporte une carotte pour mon loulou en fin de séance 🧡
Le cavalier qui détend 2 minutes avant de partir au trot rennes ajustées.
Le cavalier qui me pose des questions (est-ce qu'il a des protec pour le travail ? est-ce qu'il aime balader ? est-ce qu'il connait le tap ?)
Le cavalier qui me dit avoir un G6 et une fois à cheval a clairement un niveau inférieur.
Le cavalier qui veut prendre des cours (même qu'occasionnellement).
Un cavalier qui veut sortir en concours 2 semaines plus tard (être ambitieux c'est bien mais il faut le temps de se connaître).
Le cavalier soigneux, qui ne va pas ruiner mes affaires.
Le cavalier qui s'énerve si quelque chose ne va pas et qui chouine (c'est pas comme ça qu'on progresse).
Le cavalier qui va chercher à connaître mon cheval et pas juste à monter dessus.

Alors la demi-pension, vous voulez tester ?

Finalement, trouver une demi-pension peut s'avérer compliqué mais avec un peu de patience et en définissant bien les envies et contraintes de chacun·e c'est possible. Ne vous découragez pas, c'est une très belle aventure pour n'importe quel·le cavalier·ère !
Un dernier petit conseil : si vous voulez que la demi-pension soit une expérience constructive et enrichissante ne vous jetez pas sur le premier cheval qu'on vous propose. Prenez votre temps et une fois trouvé : profitez !

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires