Pourquoi je ne serai jamais une influenceuse à succès ?


Aujourd'hui on va s'éloigner un peu du monde du cheval pour s'intéresser au monde digital mais qui se mêle quand même des chevaux (don't worry). J'ai eu une réflexion que je trouvais intéressante et je me suis dit que vous la partager pourrait être sympa, donc let's go!

Je crois que la réflexion m'est venue quand je traînais sur instagram, je suis pas mal de comptes différents, dont des influenceurs - j'utilise ce terme pour simplifier parce que la plupart n'est pas uniquement présente sur une unique plateforme donc c'est plus commode comme ça.

Ce dont je veux parler est assez flagrant sur ce réseau (mais c'est applicable partout). Grosso modo il y a trois grands types de comptes sur instagram :

On trouve des comptes avec très peu de texte mais de belles images et un feed sympa. On a ceux qui mettre un peu tout et n'importe quoi niveau qualité de photo (ça c'est moi). Typiquement je poste aussi bien des photos prises au reflex et retouchées que des photos prises à l'arrache avec mon téléphone et avec un arrière plan pourri.


Exemple avec une capture de mon feed

Finalement, on a ceux qui ont des photos super stylées avec plein de close up sur des produits, souvent des textes centrés sur les produits en question. Si je peux apprécier ce type de photos, les comptes qui ne proposent que ça, c'est vraiment pas ma came. Là vous pourrez me dire "okay, ben ne t'abonne pas et basta, pas la peine de nous en faire tout un article !" mais vous savez que j'aime partager mes réflexions avec vous et là j'avais envie d'exposer mon point de vue. Parce que pour moi ce que font ces personnes ça dessert l'ensemble des influenceurs équestres en proposant de la pub low cost. La publicité ça se paye, les entreprises ont un budget pour ça mais elles ont bien compris qu'en envoyant un anti-mouche et un onguent aux petits youtubeurs poney ils allaient se faire une pub sympa sans rien débourser, ce qui déprécie également les métiers de la publicité. Puis personnellement les hommes/femmes sandwich c'est pas pour moi, ça ne m'intéresse pas de lire ou d'écouter quelqu'un vanter une marque un jour puis une autre le lendemain et son concurrent 3 jours plus tard. J'ai du mal à comprendre la démarche, tant pour la marque qui prend juste un peu de visibilité gratuite, que pour l'influenceur qui gagne deux-trois produits.

Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, il y a aussi des comptes qui font un mix de tout ça et d'autres le font seulement parce qu'ils aiment vraiment le matériel équestre mais on sent bien la différence.

Le plus important c'est de ne pas se perdre et de savoir pourquoi on a commencé

Je suis sur Youtube, j'ai ce blog et j'ai une petite communauté depuis pas mal de temps maintenant. Il m'arrive de travailler avec des marques équestres mais je les sélectionne toujours et je tiens à rester libre de mes propos, c'est donc une condition de base pour que j'accepte un partenariat. Je veux bien tester ou représenter une marque qui a des valeurs fortes, des engagements qui me correspondent, un savoir-faire technique particulier ou une qualité de produits irréprochable. J'ai collaboré avec des marques qui n'entraient pas dans ces catégories et je l'ai regretté, ça m'a servi de leçon et maintenant je suis encore plus attentive qu'avant.

J'ai commencé cette aventure numérique pour partager et uniquement pour partager. Alors tchao la gloire et les supers tapis à gros logo, on n'était pas fait pour cohabiter de toutes façons 😎

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires