Aujourd'hui je monte sans mors !

By Audrey - 15.7.16

Grand Prix de CSO en hackamore au Centaure - Nîmes, 2016

J'ai déjà vu ou entendu des personnes se mettre à la monte sans mors parce qu'un licol en corde c'est "tro bow !" Il me semble important de rappeler que la monte sans mors, aussi attrayante soit-elle ne se pratique pas du jour au lendemain. 

Depuis quelques années on voit se multiplier les licols en corde (aussi appelés "licols éthologiques") que se soit dans nos selleries ou dans nos centres équestres. Je pense qu'il n'est plus nécessaire de rappeler que c'est un outil de travail à ne pas utiliser comme un licol plat classique. En effet de nombreuses mises en garde sont faites un peu partout : sur les sites de vente en ligne, sur les blogs ou encore dans la bouche de professionnels. Mais puisque je suis lancée, à mon tour de faire ce petit rappel... S'il faut user du licol en corde avec précautions c'est parce que la corde dont il est fait est conçue pour résister et ne pas casser : si le cheval tire, c'est lui qui cassera avant le licol ! Certains cavaliers attachent leur cheval à une ficelle (type fil de botte) qui cassera en cas de problème mais personnellement je n'attache jamais mon cheval avec ce genre de licol.


Le licol éthologique comporte des nœuds spéciaux qui appliquent une pressions sur des zones
stratégiques  de la tête du cheval : mal réglé ou utilisé à tord il peut causer des blessures

La monte en licol éthologique est une forme de monte sans mors. Et le sans mors : ça s'apprend ! Un simple remplacement de matériel n'est pas suffisant. Même si n'importe quel cheval peut être monté sans mors le couple cheval-cavalier doit passer par une phase d'apprentissage.


"Tous les chevaux peuvent être montés sans mors"

Le cavalier doit apprendre et comprendre les techniques employées dans cette équitation et le cheval doit apprendre de nouvelles bases. Le cavalier doit mettre pied à terre et en fonction des couples, le travail au sol peut prendre plus ou moins de temps avant de réellement passer à la monte sans mors. 
Une bonne étape pour commencer est de travailler avec la base des jeux de Parelli (au nombre de sept), il permettront d'instaurer un dialogue entre cheval et cavalier. Le jeu du porc épic sera l'occasion d'apprendre au cheval à céder à une pression (exercée avec les nœuds du licol, les doigts, les jambes, le stick, etc.). C'est un exercice fondamental pour tout cavalier souhaitant s'initier à la monte sans mors.

Si c'est quelques chose qui t'intéresse, je te conseille vivement le site sansmors.fr qui donne de très bons conseils et permet a minima de se renseigner. Et si tu veux vraiment te lancer dans l'aventure sans mors, le mieux reste toujours de faire des stages auprès de professionnels.


  • Share:

You Might Also Like

7 commentaires

  1. Ah oui on est d'accord, la monte sans-mors, ça s'apprend ! C'est, je pense, ce que beaucoup de cavaliers oublient, et du coup "repassent au mors car mon cheval m'embarque". Oui, forcément s'il n'a pas été éduqué au sans-mors, c'est normal ^^
    Le site que tu proposes est vraiment top, très instructifs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est sur ! Je lis ça bien trop souvent sur les groupes de discussion. Ce que je voulais faire passer c'est que tous les chevaux peuvent être montés sans mors, j'ai beaucoup lu ou entendu des gens dire "non mais tu te rend compte : c'est un trait, si j'ai pas de mors je ne contrôle rien !". Avec du temps et de l'éducation on peut arriver à tout :)

      Supprimer
  2. Je n'ai jamais vu l'équitation western sans mors.... mais je suis sûr que c'est possible pour énormément de figures... simplement ce n'est pas encore dans les mœurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois en avoir déjà vu en hakamore :)

      Supprimer
    2. A vrai dire l'équitation western est celle qui utilise le plus la monte sans mors... Les jeunes sont débourrés au side-pull qui avait été originellement conçu uniquement pour ça avant que l'équitation classique ne s'y intéresse; tout comme le bosal et le hackamore qui dérivent de l'équitation western puisqu'ils demandent à être utilisés en rênes longues et d'appui et avec très peu voir sans contact.

      Supprimer
  3. Pour ma part j'en peux plus de toutes ces nénéttes qui se sentent supérieures parce que "ouais nous on monte sans mors" .. de mon côté, si j'ai envie de monter sans mors je mets mon side & hue cheval .. Jamais eu besoin de 6 mois ou des 7 jeux pour travailler sans mors ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le side s'utilise quasiment comme un filet classique (avec mors) du coup les chevaux comprennent assez intuitivement les demandes. C'est pas la même chose pour le hackamore ou le licol en corde par exemple, d'où l'intérêt de passer par une phase d'apprentissage :)

      Supprimer