Pourquoi je suis contre le sel de l'Himalaya ?


Depuis pas mal de temps j'ai envie de rédiger un article au sujet de ces blocs de sel de l'Himalaya. Pour moi ce n'est rien de plus qu'un joli coup de la part des équipes de marketing, avec des conséquences néfastes sur l'environnement. Je suis donc farouchement opposée à l'achat de ce joli bloc rose.


Ce sel est naturel, issu des roches non polluées de l'Himalaya et je veux le mieux pour mon poney.

Cet argument est le pire qu'on puisse me donner ! Je le trouve à la fois hypocrite et égoïste. Je m'explique : l'ensemble de la planète est polluée par les activités humaines, même l'Himalaya et même les roches de la croûte terrestre (le sol n'étant pas hermétique). En plus de ça c'est bien de vouloir donncr des compléments purs et exempts de pollution mais le foin et/ou la pâture du cheval est probablement polluée, de même que la plupart des friandises industrielle.

Admettons toutefois que cette roche ait été miraculeusement protégée de la pollution : est-ce bien de participer à son extraction et à son transfert ? Ces extractions se font dans des régions en voie de développement où l'environnement ne fait pas toujours partie des préoccupations premières. Pour obtenir ces petits blocs, on détruit donc les écosystèmes, on pollue les cours d'eau et potentiellement les populations (animales et humaines) qui vivent là. Evidemment il faut aussi considérer les impacts du transport jusqu'en France (alors qu'on produit du sel sur le territoire métropolitain). Finalement, sous prétexte d'avoir une jolie pierre rose-orangée à donner à son cheval, on pollue énormément.

Cette pierre renferme de nombreux minéraux très bons pour mon cheval.

C'est vrai puisque le sel est bénéfique pour les chevaux qui ont besoin de consommer du sel pour compenser les pertes (dûes principalement à la sueur). Ces pierres contiennent d'autres minéraux (variables d'un bloc à l'autre). Les chevaux s'autorégulent dans la consommation de sel, vous pouvez donc laisser un bloc blanc à disposition.

D'autres minéraux peuvent être intéressants à distribuer. Pour cela je vous conseille de bien vous renseigner : notamment sur cet article de l'IFCE. Vous devrez ajuster les minéraux aux besoins de votre cheval et à ce qu'il a déjà dans sa ration de fourrage.

 


C'était le petit "coup de gueule" du mois et je vous invite à bien réfléchir quand vous achetez quelque chose. Pas uniquement quand ça concerne votre cheval mais pour vous aussi. Essayez de consommer local et évitons de cautionner la destruction des habitats.


Publier un commentaire

10 Commentaires

  1. J'en ai acheté une, une seule fois & c'est vrai que j'avais les mêmes pensées que toi. Moment de faiblesse j'ai voulu essayer mais sans cette idée de "ouais c'est pas pollué", je pensais que ça pouvait être bon pour eux mais je ne veux pas participer à la destruction de ce magnifique paysage ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps, on se laisse facilement "avoir" par le marketing.
      Honnêtement je ne pense pas que ces blocs ne soient pas pollués et je comme toi, je refuse de participer à la destruction des paysages donc mes loulous ont une bonne vieille pierre blanche et des compléments de temps en temps mais comme ils sont au pré ils les boudent un peu.

      Supprimer
  2. Moi aussi je l'avoue j'ai essayé ... Mais bon mes juments n'ont pas aimé (goûts de princesses que voulez-vous ?!) Mais je suis d'accord avec toi sur cet article, très juste et un coup de gueule totalement justifié !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème c'est pas d'avoir essayé une fois, on se fait tous "avoir" par les effets de modes, c'est dans notre nature humaine de vouloir "faire comme les autres". Pour moi l'important c'est de se poser des questions à un moment donné et d'être capable de remettre ses convictions en questions :)

      Supprimer
  3. Oups... Heu... Moi j'en ai acheté principalement parce que j'avais le choix entre ce sel là, avec la petite corde bien pratique pour le suspendre, et des blocs plus classique qui après 48h disparaissent...

    Donc mon but est principalement de fournir du sel à mon cheval. Mais ton article m'intéresse. Par hasard, aurais-tu un lien sur la manière dont est extraite ces pierres?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas où tu achètes ton sel mais pour ma part je vais dans les coopératives agricoles qui fournissent les éleveurs bovins notamment. Ils ont des blocs constitués uniquement de sel (à 100 %), qui coutent moins cher que les petits blocs destinés aux chevaux qu'on trouve en sellerie ou même chez Décathlon. Après c'est sur que moi avec 5 chevaux le bloc de 5 ou 10 kg ne me fait pas peur et il dure assez longtemps.

      C'est très difficile de trouver des infos la dessus mais j'essayerai de retrouver un document à ce sujet et je te donnerai le lien quand j'aurai un moment ^^

      Supprimer
    2. Effectivement, moi je vais chez Decathlon... Je peux quasi y aller à pied, alors que je n'ai aucune idée de où trouver une coopérative agricole. Par contre, je peux me renseigner chez les copines qui ont des blocs de sel blanc :-)
      Mon bloc de sel part assez vite. Mon cheval qui en a toujours a disposition en consomme très peu, mais lors des changements de pré certains copains chevaux qui n'en ont pas font parfois fondre mon bloc... Impressionnant...

      Pas de soucis pour les infos, j'avais un peu regardé sur Google, et j'ai bien vu que c'est chaud à trouver comme info :-)

      Supprimer
  4. Bonjour, et du coup tu nous dévoilerai ta recette de pierre a sel maison???

    RépondreSupprimer
  5. On devrait tous se poser cette question là (extraction et ses conditions, transport, empreinte carbone, ce qu'on fait à cette planète et ce qui va en rester etc...) pour chaque produit ! je suis d'accord avec toi Audrey. Bonne santé à toi et à tes chevaux. Odile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Odile pour ton message, je suis bien d'accord avec toi ! C'est un sujet tellement important et qui est pourtant bien souvent occulté...

      Supprimer