Printemps et retour des tiques !

By Audrey - 31.3.16

Tique adulte prise dans les crins de Berkeim


Les jours s'allongent et les températures sont plus clémentes. On peut plus profiter de notre chère monture mais avec le printemps, c'est le retour des insectes piqueurs et des tiques !



Avant d'aller plus loin, un petit point s'impose sur ces petites bêtes puisque non, ce ne sont pas des insectes ! En fait, ce sont des acariens, ils appartiennent donc à la Classe de Arachnides. Comme tout Arachnide qui se respecte, une tique possède 8 pattes, elle a aussi la particularité de disposer d'un rostre. Le rostre, c'est le petit appendice qui se situe au niveau de la bouche et qui lui permet de "se planter" dans la peau d'un autre animal). Ai-je oublié de mentionner que cette mignonne bestiole est hématophage (elle se nourrit de sang) ?

Son cycle de vie se divise en 4 stades :
  • l'œuf : la femelle de certaine espèce peut en pondre un grand nombre. 
  • la larve : elle ne possède que 6 pattes. 
  • la nymphe : elle possède 8 pattes mais pas d'appareil génital. 
  • l'adulte : c'est le stade final, c'est uniquement à ce stade de développement que la tique peut se reproduire et c'est généralement durant cette phase qu'on l'observe.

Tique adulte prise dans les crins de Berkeim
Il existe un grand nombre d'espèces de tiques et toutes n'ont pas le même cycle biologique. Il peut être tripahsique, biphasique ou monophasique, ce qui signifie que l'animal aura besoin respectivement de trois, deux ou un seul hôte au cours de sa vie. 

Les tiques qu'on retrouve généralement sur les chevaux, en France, appartiennent au genre Dermacentor
Quand l’œuf éclot, la larve doit trouver un hôte afin de satisfaire un premier repas, ensuite, elle se laisse tomber au sol et mue pour passer au stade de nymphe. Elle doit alors trouver un nouvel hôte pour se nourrir et à nouveau muer pour passer au stade ultime. 

Bon, maintenant que vous êtes incollables sur ce gros acarien, vous allez me dire : très bien mais c'est quoi le soucis avec les tiques ? 

Et bien le soucis c'est qu'il arrive que les chevaux soient totalement parasités et les tiques sont de merveilleux vecteurs pour certaines maladies, comme la maladie de Lyme ou la Piroplasmose. Il convient donc d'être vigilent et de limiter leur prolifération sur votre cheval.

Pour être honnête avec vous : aucun produit préventif n'est efficace pour repousser les tiques. Il existe des dizaines, peut être même des centaines de répulsifs et j'en ai testé un grand nombre sans résultats probants. Il n'y a donc qu'une solution : enlever la tique dès qu'on la voit sur le cheval. Quand elle n'est pas plantée, c'est simple mais dans le cas contraire il faut prendre quelques précautions. En effet, tirer sur l'animal n'est pas toujours la bonne solution puisqu'une partir du rostre peut rester dans l'épiderme du cheval, pouvant ainsi causer une infection. Il convient d'utiliser une pince ou un crochet à tique. Un coton imbibé d'éther peut également être efficace pour retirer le petit parasite en toute sécurité.



En vert : crochet ; En rouge : pince


Si parmi mes lecteurs quelqu'un a une solution pour faire fuir les tiques, je suis preneuse ! Avec l'hiver doux qu'on a eu mes chevaux en ont déjà pas mal...



  • Share:

You Might Also Like

1 commentaires

  1. J'en ai déja enlevé cette année à Tabasco. Mon dieu que je déteste ces bestioles ! Ca fait toujours des boutons tout durs à mon cheval et ça m'énerrrrrrve grou

    RépondreSupprimer