Travail à pied : pour qui, pour quoi ?

By Audrey - 18.10.15

Depuis quelques années le travail à pied "est à la mode" dans le milieu de l'équitation. Que se soit de la longe, l'apprentissage de tours ou les méthodes Parelli et compagnie, les cavaliers mettent pieds à terre et se frottent à une approche différente de l'équitation. Je vais vous donner mon avis sur la question dans la suite de cet article.


Le travail à pied est un bon exercice pour nos papy et mamie !

Je pense que c'est bon dans le sens où le travail à pied est central et représente la base de tout dressage. Il permet aussi d'observer l'animal avec lequel on travaille (ce qui est plus compliqué quand on est dessus). L'observation est très importante pour moi (quel que soit le domaine) car c'est une étape qui mène à une réflexion, à des interrogations et quand on travaille avec un être vivant il est fondamental de toujours se remettre en question et de chercher à s'améliorer. 

Il semble aussi important de rappeler que le débourrage d'un cheval se fait toujours à pied pour une grande partie. C'est durant cette première phase d'apprentissage que le poulain apprend à communiquer avec l'homme et il n'est pas nécessaire de souligner qu'un débourrage bâclé peut avoir de lourdes conséquences sur la vie du cheval adulte.

Le travail à pied représente un moment particulier où on pose le cheval au même niveau que le cavalier. La communication peut alors passer par le corps mais aussi (et surtout) par le regard. La variété des exercices possible est infinie ce qui permet d'intéresser n'importe quel cheval.
Je ne vais pas vous faire un article détaillé sur les 7 jeux de Parelli mais il me semble que c'est une excellente base pour qui souhaite débuter le travail à pied. Je n'aurai qu'un unique conseil : soyez patient et précis. Je crois réellement que c'est la clé de tout. Il faut demander les choses de façon claire et précise, toujours dans le calme et répéter, répéter et encore répéter jusqu'à ce que votre cheval comprenne ce que vous attendez de lui. Selon les chevaux et les demandes ça peut être très rapide ou très long ! Essayez aussi de trouver quelque chose qui le motive et qui lui fasse envie, il sera d'autant plus volontaire ! Pour ma part j'ai un cheval relativement fainéant et les 7 jeux ne le passionnent pas, la longe ça l'agace et les tours de cirque ça ne l'intéresse pas. Par contre si je fais entrer en jeu un objet un peu bizarre c'est sa curiosité qui prend le dessus et je peux espérer capter son attention.




Essayez différentes méthodes, rester calmes et patients, pensez à varier les exercices et votre cheval risque fort de se prendre au jeu !



Pour illustrer mes propos vous avez accès à une vidéo sur ma chaîne en cliquant ici : la vidéo 

  • Share:

You Might Also Like

0 commentaires