A poil ?!

Comme je l'ai souligné dans mon précédent article : l'hiver est là. Alors une question se pose à tous les propriétaires : tondre ou ne pas tondre / couvrir ou ne pas couvrir ?
C'est une question épineuse qui divise les cavaliers. 

Pour ma part, les loulous vivent au pré et ne travaillent pas énormément puisque que je suis une cavalière de loisir (ils sortent exclusivement pour balader). Il est donc hors de question de les tondre, ce qui les priveraient d'une superbe barrière naturelle. 


En effet les poils sont des téguments extrêmement importants chez les animaux, ils jouent plusieurs fonctions (et c'est la biologiste qui est en moi qui parle là, plus seulement la cavalière).

  • Les poils sont directement connectés avec les glandes sébacées, qui se trouvent juste sous la peau, et qui ont pour rôle principal de sécréter du sébum. Le sébum est une substance lipidique (grasse) qui permet de lubrifier le poil, ce qui va créer une imperméabilité et donc éviter que ton cheval se mouille quand il pleut. C'est aussi une barrière contre les bactéries puisqu'il a tendance à acidifier la peau, la rendant moins propice au développement de ces petites bêtes. 

  • Il n'est pas nécessaire d'expliquer en quoi le poils d'hiver (qui fait de nos chevaux des peluches) est un excellent isolent thermique. La meilleure preuve que je puisse donner : on a tous déjà mis nos doigts gelés sous la longue crinière d'un shet qui passait par là pour se réchauffer un peu ! Avant même que le froid n'arrive, le poil de nos équidés s'épaissit rapidement, créant une barrière plus importante entre la peau du cheval et l'environnement extérieur (la pluie, le vent, le froid).

Alors on me dira que c'est simple pour moi, avec des chevaux qui ne font pas grand chose et qui passent leur temps au champs. Il est vrai que lorsqu'on a un cheval de sport qui travaille tous les jours (ou presque), ne pas tondre devient aussi un problème puisque le cheval sue très vite et en abondance lors des séances de travail. Alors comment résoudre ce problème ? 


Et bien, c'est là que nous allons parler de couverture. Je suis assez mitigée sur la question parce que j'en vois un peu partout, sur le dos de n'importe quel cheval et c'est déplorable. En effet (mode biologiste : ON), en couvrant un animal qui vit dehors, on l'affaiblit face à son environnement (c'est comme les antibiotiques !),je pense donc qu'il faut se poser les bonnes questions avant d'étouffer son animal sous 5cm de polaire. Par exemple, dans mon petit troupeau j'ai une mamie qui perd facilement du poids et qui ne fait pas un poil d'hiver énorme, depuis que les première gelées ont commencé, elle est couverte (la nuit uniquement) avec une imperméable qui la protège du vent et l'aide à maintenir sa température corporelle.

Si tu décides finalement de ne pas tondre ton loulou et qu'il travaille régulièrement, je te conseille une couverture séchante qui va l'aider à évacuer la transpiration après un effort. Evidemment, celle-ci ne remplace pas un pansage énergique et une bonne détente, faire marcher le cheval après le pansage avant de le remettre au pré/box est aussi une bonne option.


Bref, tu l'auras compris, pour moi rien ne vaut le naturel, et donc les poils de mon cheval : on n'y touche pas ! Et pour ce qui est de couvrir, je dis oui, à condition que ce soit raisonné.

Enregistrer un commentaire

3 Commentaires

  1. Dans mon club on ne tond pas les chevaux ( après ils ne sautent pas souvent 1m ou plus en enchainant ) et on les couvrent avec des couvertures simples qu'ils peuvent enlevés ( du coup elles peuvent aussi tomber sans faire exprès mais étant assez grande ca n'arrive pas souvent ) et les chevaux le vives bien sachant qu'ils ont des boxes assez grands ( environ 2 box de club "normaux" voir légerement plus) et qui sont "ouvert" (toit partout, mur dans la moitié du box, box coler les uns aux autres avec du coup porte ouverte et arriere du box a l'air mais du coup quand même protégé en cas de pluie chevaux pouvant se grattouiller et communiquer entres eux...). J'aimerais te demander ton avis pour en avoir un externe sur ce que fait ma monitrice: comme elle travaille réglierement ses chevaux en dressage, pour éviter qu'ils ne transpirent trop, leur met justement une couverture ( polaire il me semble) pour ne pas qu'ils fassent trop de poils d'hiver, j'aimerais juste avoir ton avis la-dessus,ça m'interresserais ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une pratique assez courante de couvrir "en prévention". Je crois que ça marche assez bien. Ca permet d'avoir un cheval qui ne fait pas un trop gros poil d'hiver et comme ça pas besoin de le tondre mais il est quand même un peu protégé du froid (ben oui, les poils prennent quand même en longueur et en masse ^^).

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer